ninfosman

Partie 2 : Communication et Surf Buzz d’un blog

Nous avons vu lors de la partie 1 qu’est ce qu’était un blog, que faire avec, ainsi que la relation complexe entre les visiteur(s) et son (ses) rédacteur(s). Nous continuons l’aventure avec cette fois-ci les divers moyens de communication.

inter_06.png

Il y a une multitude de moyens et de méthodes de communication. Je vous en présente les plus efficaces.

- Surfer sur un buzz

L’affaire Laure Manaudou et les photos dénudées (voire pornographiques) ont amené un maximum d’internautes chez les blogueurs ayant traité l’information. D’ailleurs, des gens continuent toujours et encore à chercher des informations via les moteurs de recherche sur cette affaire. J’ai régulièrement quelques recherches “nue laure manaudou”, ou autres. On a par contre ici affaire à une frange d’internautes ayant pour dicton “je zappe et je matte” (ou l’inverse).

Voici un graphique simplifié d’un surf buzz (j’en invente de nouvelles expressions dis donc) pour bien vous faire comprendre la chose. Bien sûr, pouvoir surfer sur un buzz nécessite d’être au moins référencé de manière minimale.

surf_buzz.png
  • Jaune :

La partie jaune correspond au nombre de visiteurs habituels.

  • Vert :

Lors du déclenchement du buzz, le nombre de visiteurs monte puissamment (vert), principalement issu de recherches google.

  • Rouge et Bleu :

Par la suite, on assiste à une baisse régulière et importante du nombre de visiteurs (en rouge), pour retomber sur le nombre de visiteurs de départ (bleu).

La grande question pour moi est comment garder cet afflux de visiteurs soudain ?
En effet, le comportement lambda de l’internaute recherchant frénétiquement les photos nues d’une Laure Manaudou en plein délire se résume à tomber sur votre article, se rincer l’œil si photos il y a, zapper si elles n’y sont pas. Si vous possédez des statistiques assez détaillées, vous constaterez sans mal deux choses :

  • au cours d’une telle période, il y a une forte chute du nombre de pages vues,
  • le temps passé sur votre site est en fort recul.

C’est la cas, par exemple de innovablog : “Notons au passage que ces près de 3 800 visites ne m’ont pas apporté un abonné de plus au flux RSS. Je ne les reverrai donc probablement jamais, dommage !”

Comment attraper une partie de ses visiteurs ?
Il faut d’ores et déjà considérer que c’est une mission délicate. Mis à part posséder un contenu intéressant et une mise en page claire et attirante, on peut essayer d’intégrer de nouveaux modules cherchant à conserver ce visiteur un peu plus longtemps la première fois qu’il met les pieds chez vous puis à le fidéliser.

Mis à part les deux aspects cités un peu plus haut (contenu et mise en page globale), la grande mode du blog est de proposer, sur chaque article, des billets associés au thème de celui ci (il va falloir que je le fasse moi…). Ainsi, en bas de chaque article, des liens feraient leur apparition. Intéressant pour tout le monde :

  • L’internaute à la recherche d’information et / ou de contenu,
  • Le blogueur satisfait de posséder d’éventuels futurs fidèles.

Associé à une proposition de flux RSS voire de newsletter visible (à mettre en place chez moi aussi^^), vous disposez là des premières armes aux effets positifs dévastateurs.

Pensez donc à ne pas rater le prochain surf buzz et à vous armer en conséquence (je prends aussi le conseil pour moi même)^^

Passons maintenant à la création de son propre buzz, beaucoup plus avantageux que ce que j’ai nommé le surf buzz.

Suite au prochain épisode :D

ninfosman, le 18 janvier 2008

Tu as la possibilité de nous suivre via RSS Feed !

  1. l’information par définition est un “produit” au cycle de vie court, l’information “sensationnelle d’autant plus.

  2. D’où l’intérêt de mettre en place des moyens pour conserver les visiteurs recherchant ce “produit”.