ninfosman

Les condamnés de l’Arche de Zoé de retour en France

Les six membres de l’Arche de Zoé, condamnés à 8 ans de travaux forcés, entre autres, pour tentative d’enlèvements d’enfants, sont de retour en France.

Dès leur arrivée, les prisonniers devraient être présentés au procureur de la République de Bobigny qui ordonnera leur placement en détention dans une prison de la région parisienne.


Affaiblis pendant leur détention au Tchad par une grève de la faim et de la soif, ils passeront également une visite médicale en vue d’une éventuelle hospitalisation. Le tribunal correctionnel décidera ensuite par quelle peine substituer les huit ans de travaux forcés, qui n’existent plus en droit français. Cela pourrait être huit ans d’emprisonnement.

Les six travailleurs “humanitaires” n’en ont pas fini avec la justice. Une information judiciaire a été ouverte à Paris à leur encontre, pour “exercice illégal de l’activité d’intermédiaire en vue d’adoption”, “aide au séjour irrégulier de mineurs étrangers en France” et “escroquerie”.

La France en a t’elle fini avec le colonialisme ?

ninfosman, le 29 décembre 2007

Tu as la possibilité de nous suivre via RSS Feed !

  1. un dossier consternant !