ninfosman

Le bordel social est en marche

Cheminots, avocats … et maintenant les étudiants. Le bordel social est en marche. La faute non pas comme à l’accoutumé au premier ministre (y en a un déjà ?) ou autre ministre, mais bel et bien au président. Maintenant que les manifestations et grèves dures vont démarrer, il reste un point d’interrogation. Sarkozy va t’il avoir les couilles pour rester au devant de la scène et partir des problèmes sociaux qu’il a lui même créé ? Réponse dans quelques jours / semaines

Voici une vidéo pour mieux comprendre les enjeux coté universités :

Que pensez vous du nain de Neuilly, Sarkozy ? Va t’il réussir dans sa volonté de réformer ?

Mots clefs : Actualité, Sarkozy, Manifestation, Etudiant

ninfosman, le 12 novembre 2007

Tu as la possibilité de nous suivre via RSS Feed !

  1. Bonjour,

    Je suis POUR la concurrence entre les université, car elle seule peut les amener à se surpasser, à se spécialiser, à avoir des options utiles… il risque d’y avoir un peu de casse dans les univ les moins bien cotées, mais les autres en tireront un bénéfice. Sans cela, tous les bons étudiants continueront à se tourner vers les grandes écoles, et les universités seront encore plus délaissées.
    Je suis POUR une entrée importante des financements privés dans les universités. Car je rapelle que les univ ont pour vocation d’integrer les étudiants dans le monde des entreprises, dans le monde du travail. Si une formation mène au chomage, elle doit etre modifiée.

    Je suis POUR que les universités se mettent un peu à concurencer les grandes écoles, qui sont mieux vues, qui sont plus autonomes, qui ont plus de financement privés, et qui menent souvent à de peileurs jobs. Il faut que les deux systèmes finissent par converger à terme. et ca passe par la loi pecresse entre autre.

    NON au blocage, non aux syndicats non raisonables, OUI aux syndicats constructifs, à cette loi, et à des universités performantes, avec des élèves de bon niveau, qui force à travailler, et surtout qui mène au monde de l’entreprise…

  2. je suis à la fois d’accord et pas d’accord … La concurrence entre université est débile, une université sert à former des gens, du mieux qu’elles le peuvent. Le restreindre à une espèce de compétition sort totalement de ce pourquoi elle est faite. On verra bien de toute façon ce que cela va donner à terme, mais le fait de délaisser à terme des universités moins coté est une très mauvaise chose.

  3. La concurrence entre les universités n’est pas débile.
    aujourd’hui, un bon étudiant préfèrera aller au MIT aux USA qu’à Nanterre, ou qu’à une petite fac en Ecosse. Pourquoi ? parce que les meilleurs profs sont au MIT, parce que quand on en ressort, on à un super CV, un super boulot. Le résultat, c’est que le MIT dispose des meilleurs étudiants, donc les anciens ont les meilleurs job, les meilleurs profs viennent y enseigner, etc. c’est un cercle vertueux pour les bonnes universités. De même, il vaut mieux faire un master à Dauphine qu’à Renne 1.
    La concurrence existe déjà pour très peu d’universités ou de formations. Par exemple, on peut trouver des classements de master, dans certaines disciplines. Le résultat est que les master se battent entre eux pour avoir un meilleur programme, pour placer les étudiants. c’est une très bonne chose.
    On retrouve le principe de la concurrence dans les grandes écoles françaises. entre les écoles de commerce par exemple. Les trois grosses parisiennes (HEC, ESSEC, ESCP EAP) se font la guerre pour avoir les meilleurs étudiants. et comme par hasard, elles sont toutes les trois hyper performantes. de même, les écoles d’ingénieur sont toutes en concurrence. et elles sont très performantes aussi (elles manquent juste de visibilité à l’international, car elles sont de taille réduite. ça pourrait s’améliorer avec une fusion avec les universités).

    En bref, La concurrence n’est qu’un moyen d’améliorer toujours plus les universités, et de pousser les universités les plus lamentables à faire un effort. (ex d’univ lamentable : tours : plus de 80% d’echec en MIAS, ex-deux de math)

  4. Je suis d’accord sur le fait qu’il faut faire quelque chose pour les universités, mais je crains que les rendre autonomes provoque d’autres problèmes.
    Je me pose quelques questions à ce sujet d’ailleurs vu que je n’ai pas suivi à fond les infos. Est-ce que ça ne va pas pousser les universités à faire un sérieux travail de sélection à l’entrée (il y a des bons et mauvais côtés vous me direz) et à faire davantage payer son accès ? N’est-ce pas un peu discriminatoire face aux nombreux étudiants qui veulent faire des études mais n’ont pas beaucoup de moyens financiers ?
    D’un côté, on essaie de convaincre les jeunes de faire des études mais d’un autre côté on leur met des barrières à l’entrée de l’enseignement supérieur, logique ?
    Je veux bien qu’on réhausse le niveau et l’image des universités mais si c’est pour qu’à la suite son accès soit restreint et donc que des étudiants ne puissent pas en profiter, je trouve ça pas terrible.