ninfosman

Fallait-il placer l’infirmière (perfusion) en garde à vue ?

Tel est le titre d’un sondage du Figaro, et je suis tout simplement stupéfait par l’actuel résultat après le vote de 3454 internautes. Il s’agit de l’affaire d’Ilyès, ce jeune garçon tué à l’hôpital suite à une erreur de perfusion.

  • 32% des interrogés ont répondu OUI
  • 68% des interrogés ont pour l’instant répondu NON

Alors comme ça plus de 2/3 des sondés jugent inutile - idiote - inconcevable (au choix ou non) cette garde à vue…

La garde à vue est appliquée lorsqu’une personne est suspectée d’avoir commis ou tenté de commettre une infraction. Il me semble que c’est ici le cas, en tout cas dans un premier temps. Ensuite, rien ne vaut le premier récit d’un drame.

Dites moi si je me trompe (et pourquoi)… A la vue de l’actuel résultat du sondage, j’imagine que oui…

ninfosman, le 27 décembre 2008

Tu as la possibilité de nous suivre via RSS Feed !

  1. Bien sûr que la garde à vue est nécessaire, ne serait-ce que pour tenter de mettre en lumière les circonstances dans lesquelles s’est produit le tragique décès de ce petit. C’est le minimum de respect qui lui est dû. Cela ne préjuge nullement des conclusions qui pourront être tirées sur les responsabilités des uns et des autres dans cette affaire. C’est aussi la possibilité pour l’infirmière de fournir des explications sur les conditions dans lesquelles elle a commis ce geste irréparable. Bien sûr qu’elle aussi aura besoin d’être soutenue car cela va être terrible pour elle de vivre avec ça.

  2. Je suis assez d’accord avec Yoyo, concernant l’audition de l’infirmière et de toutes les personnes pouvant expliquer les circonstances. Par contre, je ne suis pas pour le lynchage en règle qu’est en train de faire la famille du petit garçon, même si je me doute, pour l’avoir vécu, que sa douleur doit certainement l’empêcher de réfléchir et réagir sereinement.

  3. J’ai plus que la population dans son ensemble n’adhère pas du tout au lynchage, mais fais preuve de beaucoup trop de compassion à l’égare non pas de la victime mais de l’infirmière.

    Une garde à vue est tout de même le point de départ d’une investigation où mort il y a eu, et ne signifie absolument pas prison mais départ d’une potentielle compréhension des faits.

    Quand on lit des commentaires comme ceux du figaro “j’ai honte de mon pays car on l’a met en garde à vue”, j’ai moi honte des individus de mon pays.